Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Interventions dans les écoles > Témoignages au collège Nelson Mandela du Blanc-Mesnil, en Seine-Saint-Denis

Témoignages au collège Nelson Mandela du Blanc-Mesnil, en Seine-Saint-Denis

lundi 6 juin 2022, par Albert Mériau

Version imprimable de cet article Version imprimable

Belle rencontre, dans ce quartier populaire, avec les élèves du collège Mandela ! C’était le 12 mai 2022, les élèves de 3e avaient auparavant mené un travail sur la guerre d’Algérie avec leurs trois professeurs d’histoire.

Dans son introduction, Gérard, un ancien appelé, expose les objectifs de la 4acg, qui consistent notamment à « rencontrer nos anciens adversaires qui se battaient pour leur liberté, et faire revivre la fraternité entre nos deux peuples ».
Nous sommes cinq témoins dont trois du quartier. Yamina raconte ce qu’elle a vécu à 9 ans lors du bombardement par l’armée française de son village, qui avait le tort d’être dans la vallée de la Soummam. Khider, 85 ans, arrivé en France à 15 ans, a dû faire son service militaire en pleine guerre d’Algérie ; cette guerre a été un boulet pour lui ! Il a toujours milité pour une Algérie pleinement républicaine. « En tant que Français venu d’ailleurs, j’ai milité, manifesté pour la laïcité, la tolérance entre tous, l’amitié et bien d’autres principes républicains ». Gérard raconte la dureté de ses compagnons du bataillon « briefés à la guerre, au saccage ». Albert, tombé dans ce même bataillon, mais non préparé à vivre cette guerre, s’est protégé comme l’escargot dans sa coquille ; pour survivre. Jean a eu le courage de refuser de faire la guerre ; et il l’a payé très cher !

« Un autre monde est né »

A la suite de ces témoignages, nous nous répartissons chacun dans les petits groupes pour un dialogue direct avec les élèves.
Je conclurai par ces mots de Khider : « je suis heureux de croiser chaque jour ces jeunes devant les lycées de mon quartier ; des jeunes de différentes couleurs ; dont les parents sont venus de multiples horizons. Ces jeunes discutent fraternellement, échangent, rient entre eux en toute camaraderie. Je me dis : un autre monde est né".

A la suite de cette rencontre, je reçois une lettre du Principal du collège : « Nous prévoyons d’accueillir l’an prochain une résidence en lien avec l’action culturelle du département de Seine-Saint-Denis sur le thème des mémoires de la colonisation et décolonisation en Algérie ». Il me demande ma collaboration au projet. À suivre, donc…

Albert Mériau, ancien appelé, membre de la 4ACG

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.